Un chantier pour... dahu !

le .

Croquis d'un dahu
Le dahu rupicapra
Le dahu est un animal sauvage vivant dans les zones montagneuses, environnement qui a influé sur son évolution physique au fil des générations. Son aspect caractéristique réside dans le fait qu'il a deux pattes latérales plus courtes que les deux autres, afin de bien se tenir dans les pentes montagneuses.
Le talus de Macé où s'épanouit la gesse de Hongrie (Lathyrus pannonicus), unique station bas-normande de cette plante et station la plus nord de France, est très pentu et nous avons, en vain, essayé de surprendre des dahus lorsque nous sommes arrivés pour le chantier annuel. Mais nous avons dû arriver trop tard : point de dahu en vue.
Un chantier pour dahus
Un chantier pour dahus
Pour préserver cette précieuse station, un chantier annuel est organisé début octobre. En effet, la plante a alors terminé son cycle et les graines sont disséminées. De plus, les colchiques - qui peuplent également le talus - sont généralement fanés et ont disparu. Le chantier consiste donc en une fauche de l'herbe, de la clématite et des rejets d'arbres et arbustes (saules, prunelliers, chênes). La matière est exportée afin de ne pas "enrichir" le sol. De petite surface, le chantier dure généralement une demi-journée à deux personnes. Mais en ce samedi 10 octobre 2015, par une belle matinée automnale ou les ors et les jaunes se mêlent aux verts et aux rouges des feuilles des arbres et arbustes dans les haies, nous doublions les effectifs : quatre personnes se sont retrouvées à Macé. Gilles et Cédric, les deux professionnels de la débroussailleuse, ont eu rapidement raison de la végétation tandis qu'Isabelle et moi essayions de suivre, avec difficulté, le rythme endiablé des faucheurs pour ramasser et transporter les produits de fauche. Bref, une belle matinée qui s'est terminée autour d'un café et de délicieux gâteaux secs au caramel... Hum !