Week-end de botanique au Mont Saint-Michel les 30 juin et 1er juillet 2018

Le 10 juillet 2018.

Pour sa troisième édition du week-end de botanique, l’AFFO proposait à ses adhérents un rendez-vous sur la côte de la Manche, dans la baie du Mont Saint-Michel. Le département de l’Orne ne compte pas de frontière maritime et passer du bocage au bord de mer nous permet d’élargir notre horizon botanique. Pour ceux qui avaient participé au week-end dans le Val de Saire, ce WE aurait pu passer pour une simple révision des nouveautés ayant pour nom d’espèce un « maritima ». Il n’en était rien, et c’est tout un nouveau cortège d’espèces maritimes ou non, qui se sont présentées à nous, tout au long de ces deux journées très ensoleillées.

chrysope-250

Le samedi matin, notre premier inventaire a été mené à Dragey, dans un milieu dunaire avec vue sur le Mont. Nous ne citerons que quelques espèces, soit spécifiques du bord de mer, soit un peu rares, soit un peu nouvelles dans les observations d’un botaniste ornais et percheron.

Anthriscus cerefolium = Cerfeuil commun
Carex liparocarocarpos = Carex à fruits lustrés
Elymus farctus = Chiendent des sables ou chiendent piquant
Phleum arenarium = Fléole des sables
Lemus arenarius = Seigle de mer ou élyme des sables
Ammophila arenaria = Oyat
Carex arenaria = Laiche des sables
Odontites verna subsp. Verna = Euphraise de printemps
Centaurium pulchellum = Petite-centaurée délicate
Euphorbia paralias = Euphorbe maritime



Le samedi après-midi, découverte du Groin du Sud (commune de Vains) pour une exploration de la petite falaise et du Schorre avec découverte de quelques raretés et une étrange impression de reprendre la botanique à zéro sur 100 mètres de rochers.

Centaurea scabiosa = Centaurée scabieuse
Salvia verbenaca = Sauge verveine
Carthamus lanatus = Centaurée laineuse, Faux Safran
Teucrium botrys = Germandrée botryde
Allium sphaerocephalon = Ail à tête ronde
Festuca rubra subsp. Pruinosa = Fétuque pruineuse
Trifolium scabrum = Trèfle scabre
Catapodium marinum = Fausse Ivraie
Bupleurum baldense = Buplèvre du mont Baldo
Juncus acutus = Jonc à tépales pointus
Plantago maritima = Plantain maritime
Puccinella maritima = Glycérie maritime
Limonium binervosum = Limonium de Salmon, Statice de l'ouest
Parapholis incurva = Lepture courbé
Phleum arenarium = Fléole des sables

Puis, petit passage dans la commune de Genêt avec observation de :

Smyyrnium olusatrum = Maceron
Althaea officinalis = Guimauve
Anthriscus cerefolium = Cerfeuil commun
Parafolis strigosa = Lepture droit
Soleirolia soleirolii = Helxine, hélixine ou larmes d'ange = Urticacée

Pour finir la journée au Bas-Courtil - Les Salines afin d’observer une rareté, Halimione pedunculata = Arroche à fruits pédonculés, qui fait l’objet de mesures conservatoires, et entourée de nouveaux taxons, spécifiques des prés salés :

Hordeum marinum = Orge maritime
Scirpus maritimum = Scirpe maritime
Aster tripolium = Aster maritime
Lotus cornicolatus subsp. Tenuis = Lotier corniculé à feuilles étroites

Oenanthe lachenalii = Oenanthe de Lachenal

Agrostis stolonifera subsp. Maritima = Agrostide maritime
Plantago maritima = Plantain maritime
Juncus parafolius
Samolus valerandi = Samole de Valerand, Mouron d'eau
Glaux maritima = Glaux maritime
Triglochin maritima = Troscart maritime

Le samedi soir barbecue au gite et pas de botanique ! Serait-ce à dire que le niveau en botanique monte ? ou plus prosaïquement que la chaleur et la fatigue de la journée ont eu raison de nous ?

Le Dimanche matin RDV à 11h à Saincey dans l'enclave du Mont-Saint-Michel, puis inventaire de la route digue avec encore de nouvelles découvertes :

Atriplex glabriuscula = Arroche de Babington
Elymus pycnanthus = Chiendent du littoral
Senecio inaequidens = Séneçon du Cap
Cynosurus echinatus = Crételle épineuse
Tordylium maximum = Grand Tordyle
Trifolium angustifolium = Trèfle à feuilles étroites

Et enfin au Mont Saint-Michel :

Hirschfeldia incana = Hirschfeldie grisâtre, Roquette bâtarde
Dianthus caryophyllus = Oeillet des fleuristes
Lycopersicon esculentum = Tomate
Petroselinum crispum = Persil cultivé
Lepidium ruderale = Passerage des décombres
Hypericum hircinum = Millepertuis à odeur de bouc



Rien d’extraordinaire donc sur le Mont lui-même, mais l’inventaire était avant tout un alibi culturel pour visiter l’abbaye. Le conservateur que Joachim avait contacté nous avait mis gentiment à disposition un guide pour nous "ouvrir les portes" du lieu. Nous avons donc pu visiter l’abbaye et accéder via un escalier à vis caché dans un arc-boutant et prolongé par le célèbre escalier dentelle, au sommet de l’abbaye. Là, aux pieds de l'archange, pendant que certains grattaient le granit pour inventorier les lichens, d’autres s’imprégnaient du paysage grandiose qui s’offrait à la vue, sur la baie du Mont Saint-Michel.
Petit clin d’œil botanique : dans la roseraie de l’Abbaye, encore appelée jardin du Suisse, aux pieds de l’archange poussait une petite plante au nom amusant de Soleirolia soleirolii ou larmes d'ange…