39ème assemblée générale

Le 22 janvier 2019.

La 39e assemblée générale de l’AFFO s’est tenue dans la salle intercommunale du Mêle-sur-Sarthe le samedi 26 janvier 2019 de 14h30 à 18h.

chrysope-250

Sur les 435 adhérents, 65 ont fait le déplacement (record battu !) et la réception de plus de 120 pouvoirs montre l’intérêt que les cotisants portent à la plus importante association naturaliste de l’Orne qui a pour devise : connaître la nature pour mieux la protéger.



Au cours de l’année 2018, près de 8000 personnes différentes ont consulté le site internet de l’association, particulièrement riche et fourni en documentation.

Au vu des nombreuses sollicitations et questions que reçoit l’AFFO et devant l’excellent accueil qui est fait à toutes les activités et à la revue, on peut dire que l’AFFO répond aux préoccupations actuelles des Ornais. Le facteur limitant demeure toutefois le temps bénévole pour répondre à toutes les questions, siéger dans toutes les commissions et réaliser tous les projets. L’AFFO salarie deux personnes, un animateur nature à plein temps et une secrétaire à mi-temps et s’appuie pour l’essentiel sur son réseau de membres bénévoles (très) actifs.

La revue Orne nature initiée en 2017 a indéniablement apporté une nouvelle audience à l’association qui connaît depuis deux ans une augmentation nette de ses adhérents, aujourd’hui au nombre de 435.
L’arrivée de nombreux jeunes et de projets fédérateurs donne un profil très tonique à l’association qui a travaillé sur son projet pour les deux années à venir :

- Un dépliant proposant le programme des sorties, chantiers, rencontres naturalistes et sessions de l’école botanique propose plus de 70 animations pour l’année 2019. Il va être largement diffusé dans les bibliothèques et offices de tourisme.

- L’atlas botanique de l’Orne est en préparation. Ce travail colossal consiste à inventorier les plantes de chaque commune de l’Orne (il y en a…412). Sur chaque commune, on peut trouver entre 300 et 500 plantes différentes. Une quarantaine de bénévoles réguliers, auxquels se joignent toujours des non-connaisseurs qui souhaitent se former, se donnent rendez-vous sur leur temps libre pour herboriser, prendre des photos, entrer les données dans un logiciel, en attendant de se mettre à la rédaction et l’édition de l’atlas prévue en 2021 ou 2022.

- La préparation des 40 ans de l’association en 2020 passe par un débat participatif sur le projet associatif 2020-2030, notamment sur le lien entre la connaissance naturaliste et les actions de protection de l’environnement. Un événement festif aura lieu en 2020.

- Les « 24 heures de la biodiversité » se préparent à Saint-Sulpice-sur-Risle les 14 et 15 juin 2020. Le but est de réunir dans une commune tous les naturalistes, amateurs de nature, associations, scolaires pendant un week-end avec de nombreuses animations.

- Le vieux chêne de la Lambonnière attire de plus en plus de monde et il faut protéger et aménager son environnement (auvent, ponton permettant d’accueillir les scolaires sans abîmer le site). Ce site appartient à l’association grâce aux 300 souscripteurs qui ont acheté ce pré percheron pour sauver le chêne qui s’y est installé de plus de 600 ans. Le bordage accueillera une exposition au cours de l’été mais nécessite lui aussi une restauration.

- Orne nature n°5 sortira le jour du printemps 2019. On trouvera sur sa couverture une plante carnivore de l’Orne. Le second numéro de l’année, qui paraîtra le jour de l’automne, se focalisera plus sur l’eau et les milieux aquatiques.

- À une échelle de temps plus courte, l’AFFO donne rendez-vous dans dix sites de l’Orne pour le comptage participatif des oiseaux des jardins, en lien avec le Groupe ornithologique normand.

Du côté des instances, et malgré les aléas de la vie ou les déménagements qui obligent certains membres du Conseil d’administration à démissionner, l’association n’a eu aucun mal à retrouver de nouveaux candidats afin de remplir les 24 places statutaires des administrateurs. Détail à remarquer, il y a autant de femmes que d’hommes et tous les âges sont également représentés. La gouvernance inaugurée en 2017 avec quatre coprésidents a montré son efficacité et a été reconduite.

Marie-Françoise Desvergnes, maire du Mêle-sur-Sarthe et François Bresson, vice-président de la communauté de communes de la vallée de la Haute Sarthe ont accueilli l’assemblée et salué le dynamisme et l’utilité de l’AFFO sur ces importantes questions de la nature et de l’environnement, en soulignant que les associations de plus de 400 membres avec un tel programme n’étaient pas si fréquentes dans notre département, et qu’elle méritait peut-être d’être un peu aidée par chaque commune de l’Orne.