Stand de l'Affo à la Foire au Boudin de MORTAGNE AU PERCHE le Week-end du 16 et 17 mars 2013

Le samedi 16 mars 2013 21:47.


La présentation et la fabrication de nichoirs ayant connu un vif succès à la foire au boudin de Mortagne-au-Perche de 2012 nous avons gardé le thème des insectes pour 2013. Le succès était toujours au rendez-vous et nous avons plus modestement rpoposé la fabrication de maisons à insectes, les hôtels étant déjà en exposition.

Les regards étaient souvent attirés par un assemblage de tiges creuses de berce du Caucase et la question tombait : « à quoi ça sert ? » Réponse : « à rien… c’est juste décoratif, les trous sont trop gros. « Mais, si ! il y a des araignées… ». D’accord, mais regardez donc celle là (une botte de tiges plus fines). Qu’observez-vous ? ». Ah oui ! Il y en a qui sont bouchées ! »

Et c’est parti pour une explication sur les abeilles maçonnes. Vous savez, celle que vous avez dans vos fenêtres. Leur lieu de nidification est en effet une longue cavité de 0.5 à 1 cm de diamètre, soit une tige de bambou ou le trou d’écoulement des eaux de nos fenêtres. Petite histoire de la construction du nid : elle construit au fond, une paroi de 2 mm d’épaisseur avec de l’argile, puis un seuil en forme de croissant de 1-2 mm de haut au niveau du futur opercule. Puis elle remplit la cellule de nectar qu’elle régurgite de son jabot et de pollen qu’elle dépose en rentrant en marche arrière pour débarrasser sa brosse ventrale. Quand la cellule est à moitié pleine après 10-15 voyages et ½ à 1 journée de travail, l’abeille pond son œuf et ferme l’opercule. Le nid compte souvent plus de 10 cellules. L’œuf éclot une dizaine de jours après la ponte. 2 à 3 semaines après, elle a dévoré toutes ses réserves et tisse un cocon. La nymphose a lieu fin juillet début août. Les mâles quittent le nid une 15° de jours plus tôt que les femelles. L’abeille décide, lors de la ponte, de mettre les mâles près de l’entrée. Ce sont les œufs non fécondés.

Et là, chacun se met à penser à cette abeille solitaire dont on a méthodiquement passé le nid à l’aspirateur parce qu’il fait sale dans la gouttière de sa fenêtre…
Puis, le passage à l’hôtel à insectes et à ses autres habitants se faisait naturellement.

« La boite, avec un petit trou d’entrée et la petite piste d’atterrissage, c’est pour le bourdon », un pollinisateur, comme l’abeille solitaire. Il fera son nid dans une touffe d’herbe dense et sèche et encore mieux, un vieux nid de petit mammifère le comblera.

Dans cette autre boite, percée de plusieurs trous, vont se réfugier la chrysomèle aux yeux d’or. Là aussi, tout le monde la connait car elle se réfugie l’hiver dans les maisons et on lui attribue le nom d’éphémère. Ce frêle et gracieux insecte vert donne une larve qui est un redoutable prédateur des pucerons puisqu’elle en dévore 500, au cours de sa vie.

Tout comme la larve de la coccinelle, dont l’adulte pourra hiverner dans l’empilement d’ardoises ou de tuiles.

Enfin, le perce-oreille ou Forficule, se réfugiera dans un pot de fleur à l’envers bourré de paille ou de foin humide. C’est un prédateur des pucerons qui en cas de manque risque de s’attaquer aux fleurs et aux fruits en formation. Il suffira de le déplacer dans un lieu riche en pucerons. La aussi, il faut s’attaquer aux préjugés négatifs qui entoure nombre d’insecte. Son nom viendrait tout simplement du fait que son appendice ressemble à la pince utilisée autrefois pour percer les oreilles et non qu’ils s’introduisaient dedans…

Bon nombre de visiteurs repartaient réconciliés avec les insectes ou à défaut eu leur curiosité éveillée.

La photo du nichoir était de règle, avec bien souvent un calendrier des sorties de l’affo en poche…

Alain LE MARQUER

Stand affo   Foire de Mortagne   16-17 mars 2013 3Stand affo   Foire de Mortagne   16-17 mars 2013 2Stand affo   Foire de Mortagne   16-17 mars 2013 4

Stand de l’affo et interview de Cédric par l’animateur de la foire, qui se voit refuser une chambre dans notre hôtel, car il n’a ni paire d’ailes ni trois paires de pattes...

Sortie "Reconnaître les oiseaux par leur chant" du 10 mars 2013

Le dimanche 10 mars 2013 21:47.

Le vent et le froid n’ont pas découragé une dizaine de naturalistes, venus s’entraîner à l’exercice délicat de la reconnaissance des oiseaux par leur chant.

Une clé de détermination a été remise aux participants, avec des critères tels que la taille (puissance, fréquence), l'aspect mélodieux du chant, la répétition de notes ou de phrases identiques, de cris, de roucoulements,...avec la description du chant et ses caractéristiques.

Nous avons pu identifier par la vue et le chant une quinzaine d’oiseaux des villes et des jardins : les corvidés (corbeau freux, corneille, choucas des tours), les pigeons (ramier, tourterelle turque, pigeon bizet), l’accenteur mouchet, le troglodyte mignon, les mésanges bleue et charbonnière, le rouge-gorge, le moineau domestique, le verdier, le pinson des arbres, le chardonneret et le merle noir.

De retour à la Maison Pour Tous, la présentation de Cdrom a permis de réviser, bien au chaud, les différents chants.

 

Alain LE MARQUER

 

Pour une administration durable de l'AFFO

Le jeudi 7 mars 2013 20:42.

logo-bottomSuite à l'intervention de notre Président sur la nécessaire évolution du fonctionnement de l'AFFO lors de la dernière Assemblée générale, nous organisons samedi 16 mars, au local de l'AFFO à Saint Denis-sur-Sarthon, une première journée de réflexions et d'échanges. Il s'agit  de réfléchir aux priorités de notre association afin que les membres actifs puissent sereinement les mettre en œuvre, mais aussi de repenser le fonctionnement afin de faciliter la gestion quotidienne tout en étant efficace, et avec plaisir !

Les revues du premier bimestre 2013

Le jeudi 7 mars 2013 20:36.

revues 2Tous les deux mois, nous vous ferons part des nouveaux titres disponibles sur les rayonnages de la Naturathèque de l'Orne. Voici donc la première liste des revues arrivées depuis le début de l'année avec une idée de leur sommaire :

Dans la Naturathèque

Le jeudi 7 mars 2013 20:20.

Les revues de la Naturathèque

revues 2Sur les rayonnages de la Naturathèque, livres, revues, dossiers et études se succèdent et attendent le client. L'ensemble de cette documentation est accessible à tous. Vous pouvez donc venir les consulter sur place, voire les emprunter pour les ramener chez vous à la condition d'être adhérent de l'association et à jour de ses cotisations.