Assemblée générale 2012

le .

AG 2012 20L'AFFO a tenu son assemblée générale le 26 janvier dernier à Argentan. Malgré des conditions météorologiques hivernales, de nombreux adhérents avaient fait le déplacement, tout comme des élus et des partenaires institutionnels.

La géologie ornaise

le .

cd geolL'inventaire du patrimoine géologique de l'Orne fait apparaître un patrimoine diversifié qui reflète bien sa géologie et son relief très contrastés. Une étude menée par l'APGN (Association Patrimoine Géologique de Normandie) et la DREAL de Basse-Normandie présente un inventaire des 107 sites géologiques les plus remarquables du département.

Cette liste de sites a été validée par le CSRPN (Conseil scientifique régional du patrimoine naturel) de Basse-Normandie en sa séance du 29 juin 2011. L'ensemble des informations est contenue sur un CD sous deux formes :
   * trois tableaux de synthèse des sites retenus et classés dans l'inventaire classés suivant différents critères
   * 107 fiches en format PDF (une fiche par site) contenant la localisation des sites (et les conditions d'accès), leurs différents intérêts, les menaces pesant sur les sites, la bibliographie exhaustive concernant les sites et enfin cartes et photos.

Ce CD-Rom est disponible à la Naturathèque de l'Orne et accessible à tous les adhérents de l'AFFO.

Bienvenue à Soline

le .

logo lyc agr seesUne étudiante à l'AFFO : dans le cadre du cursus scolaire des étudiants en BTS Gestion et Protection de la Nature (option « animation »), un stage professionnel doit se dérouler durant 12 semaines.

C'est ainsi que ...

Les conifères de la ville et de la forêt Dimanche 10 février 2013

le .


Pas de neige comme l’an passé, mais un temps froid, pluvieux et venteux qui n’a tout de même pas dissuadé quatre Mortagnais de venir au rendez-vous. Une promenade était proposée à la fois dans la forêt et dans la ville pour faire la découverte des conifères. Si le cœur de Mortagne est bâti sur du calcaire du crétacé la colline cernée par la rue de Chartrage et La Garenne est une butte témoin, associant argile à silex et le fameux sable du Perche comme en témoignent les vestiges de cinq carrières. La colline étant peu propice à la culture, avec un sol peu stable pour les constructions, elle est restée boisée.

Nous avons pu sur le terrain faire le distinguo entre pin et sapin, à l’aide de petits échantillons des principales espèces et d’une clé de détermination remise aux participants. Le pin sylvestre est très présent sur le sable. Espèce héliophile, il est peu exigeant quant au terrain du moment qu’il a de la lumière et se multiplie aisément. D’autres espèces ont été apportées par l’homme. Nous avons découvert et identifié le pin noir d’Autriche, le pin maritime et le pin de Weymouth. Dans la série des « sapins », sont présents, l’épicéa qui est notre sapin de Noël, le sapin de Douglas, de plus en plus cultivé, avec son odeur de citronnelle et enfin en très petit nombre, le sapin des Vosges qui a gardé la dénomination de sapin de l’Aigle dans la région. Reliquat de l’aire glaciaire, il est présent de façon sporadique dans la région de l’Aigle avec une présence septentrionale à Mortagne.
Dans les parcs et jardins nous avons observé le mélèze sans ses feuilles à cette époque, l’if, ainsi que de nombreuses espèces exotiques. Les plus remarquables sont bien sûr les cèdres de l’Atlas, du Liban et de l’Himalaya, le séquoia géant, l’araucaria ou désespoir des singes. L’objectif n’était pas de faire un inventaire exhaustif, mais avant tout de savoir reconnaître les principales espèces, par leurs feuillage, leur forme, leur tronc ainsi que par leurs cônes, tout en donnant des notions sur leur origine, leur distribution, leur reproduction, leurs utilisations, le tout agrémenté d’anecdotes.


Alain Le Marquer
Mortagne Neige 05fvrier2012
Epicéas et Douglas sous la neige - Mortagne

Echanges naturalistes à la Maison Pour Tous de Mortagne le 19 janvier 2013

le .

Pour l’année 2013, le Club Nature de Mortagne, propose aux amoureux de nature, de se retrouver à la Maison pour Tous de Mortagne, pour échanger sur toutes sortes de thèmes naturalistes. Chacun peut ainsi amener ses trouvailles, insectes, papillons, planches d’herbiers non identifiées et amener ses connaissances pour les partager avec les autres participants.

Les deux animateurs se sont retrouvés seuls, de part la totale absence de communication sur l’animation.

L’objectif a cependant été atteint, puisque j’avais amené mon stock de photos de papillons non nommés par manque de temps. Celui-ci a fait le « régal » de François, qui, en lépidoptériste passionné m’a tout (re)nommé et a fait des découvertes intéressantes, tel ce papillon de nuit, encore nommé l’Ecaille pourprée (Rhiparia purpurata, de la famille des Artiidae) que j’avais photographié près de la piscine de Mortagne en 2004 et qui est la deuxième donnée de l’Orne.

Alain LE MARQUER


2-1Rhypariapurpurata Ecaillepourpre Arctiidae Lpidoptre Mortagne Orne 17juin2004

                                                                                                                                 L’écaille pourprée (Rhiparia purpurata) Mortagne